Oeil pour dent

Publié: 14-02-2014 dans Les trucs qui m'enervent
Tags:

Je rentrai d’une journée passée à la maison de retraite où je fus au chevet de ma Mamy. Ce fut un moment triste et beau. Le médecin dit qu’il n’y a rien à faire qu’attendre puisqu’elle ne se nourrit presque plus. Elle qui a fait la guerre, ressemble maintenant à une rescapée des camps de la mort. Journée éprouvante mais belle. J’ai pu partager quelques uns de ses derniers instants. On a écouté de la musique. Je l’ai embrassée. Elle m’a embrassée. C’est dingue comme, même dans ce mutisme, elle a encore le reflexe de faire des bisous. Elle a aussi le rythme dans la peau et battait de ses doigts le rythme des chansons que nous lui passions. Rikita, jolie fleur de java. Ma Mamy n’est toujours pas partie. Elle s’éteint doucement.

Je rentre donc de cette journée très riche en émotions diverses. Être si proche de la mort. Pouvoir lui dire qu’on se prépare à lui faire face. Rassurer ma Mamina, puisque les seules paroles audibles qu’elle prononce sont « J’ai peur ».

Je venais à peine de poser mon manteau. Annick, la cousine de ma mère, s’approche de moi pour me montrer la photo de sa jolie petite fille née 3 mois auparavant. La fille de Maëlle. Mais avant toute chose, me lance : « Au fait, ta cousine n’est pas contente que tu n’aies pas répondu à son faire-part ! ».

Je suis prise à la gorge par toutes ces émotions et ce reproche déplacé en un tel moment.

Je prends quelques secondes puis réponds : « J’ai répondu à ton texto annonçant la naissance de ta petite fille, mais j’ai pas pris le temps de répondre en direct à Maëlle…. » Pause. Je reprends : « Et puis, j’ai eu pas mal de choses à gérer ces derniers mois, annonce du plan social et donc de mon licenciement, mariage, déménagement dans l’urgen… »

-STOP ! Ah non ! Pas d’excuses avec moi !! me coupe Annick en haussant le ton

-Bah… euh… si ! Si !! dis-je interloquée puis assurée.

-Ah non, pas d’excuses avec moi, tu aurais pu prendre le temps de répondre à ta cousine comme tu m’as répondu à moi.

Aparté Faire-Part.

Maëlle est une cousine que je vois 1 à 2 fois par an. Nous n’avons pas de contact à part ceux-là. Et ça ne me pose aucun problème. Chacun a sa vie. Les affinités ne se commandent pas. Je n’ai donc aucun contact avec elle. Donc tout ce qui va suivre, tout ce que je vais dire m’a été conté par les membres aimants de cette famille qu’est celle de ma mère.

Maëlle a décidé de faire un enfant, parce qu’elle ne voulait pas qu’il y ait trop de différence avec les enfants de ses frères et sœurs. (dixit Annick). Elle voulait aussi un enfant parce que son chéri en voulait un (dixit ma mère).

La grossesse, de la dite Maëlle, m’a été annoncée par Annick, elle-même. Une semaine que Maëlle était enceinte – Elle en avait encore plein la culotte -, et v’là que sa mère l’annonçait déjà à tout l’monde lors d’un repas de famille où Maëlle était présente. Soit. Tu es enceinte et c’est Maman qui fait l’annonce. Why not.

Maëlle accouche. Annick m’envoie un texto pour annoncer la naissance. Maman annonce l’accouchement de sa fille. Je réponds à Annick que je suis très contente pour les parents et les grands-parents et que j’appellerais Maëlle dans la semaine pour la féliciter. Ce que je n’ai pas fait. Malheuwr ! Tragédie !

Au final j’ai reçu en plein aménagement, le faire-part de Maëlle. Je n’y ai pas répondu. Il était tous les jours sur mon frigo et tous les jours je me disais, il faut quand même que je les appelle un de ces 4. Mais je n’ai pas pris le temps de le faire, me disant bêtement, que, au pire, Annick aurait passé le message, vu que c’est l’attachée de presse de Maëlle…

Suite à ce dialogue avec Annick, sentant mes émotions monter, j’ai lâché un « ça me gonfle ! » et je me suis barrée dans ma chambre. J’ai pleuré. Beaucoup pleuré.

Pleuré parce que…

Ma grand-mère va mourir.

Annick m’a agressée sans me donner un droit de réponse. Comme un enfant qu’on aurait pris en faute. Je ne suis pas un enfant. Je ne suis pas sa fille. Elle gère comme elle veut ses relations avec sa gamine assistée qui appelle ses parents pour un oui pour un non (dixit ma mère et ma tante). Elle n’avait pas à me parler comme ça. Dans les relations adultes, si tu agresses, laisse au moins l’autre répondre.

Mes raisons, mes émotions ont été annihilées, minimisées, méprisées. Les épreuves que j’ai traversées ont été réduites à l’état de petits cacas, puisqu’ « aucune excuse n’est valable » à ses yeux.

Quand j’impose mes limites, je suis taxée d’excessive.

Je t’agresse. Tu la fermes. Et ho dis donc, tes réactions sont excessives !

Puis-je également revenir sur le jugement de valeur « excessif ». Par définition « en faire trop ». J’en fais trop par rapport à quoi ? A mes émotions que tu ne prends pas en compte ? Qui es-tu pour dire que je suis excessive ?

Toi, Annick, la grande psychologue qui a laissé sa fille aînée se faire vomir après chaque repas pendant 15 ans sans jamais en parler ? Toi, celle qui a laissé la jeune Maëlle se rebeller comme une ado attardée pendant qu’elle s’arrachait les cils et sourcils ?

Je suis l’extra-terrestre de ce pan de la famille. Quand on viole mes limites, qu’on est intrusif, je dis ce que je pense et je fuis. Je fuis pour me protéger.

J’ai recroisé Annick la journée suivante. Je n’ai pas voulu la regarder. J’étais trop mal. Je suis partie prendre mon train. Elle m’a lancé d’un ton débile et cassant « Aurevoir Juliette !! », j’ai répondu sur le même ton.

Soit, cette histoire est passée.

Ah non. Pardon.

J’ai envoyé un email d’invitation à notre mariage. Pas de réponse.

J’ai renvoyé un email pour celles et ceux qui n’avaient pas répondu. Pas de réponse.

Un texto. Pas de réponse.

J’appelle ma mère pour prendre de ses nouvelles. Elle m’annonce que personne d’Annick ni de ses enfants ne viendront à notre mariage. Les enfants d’Annick ont trouvé inadmissible ma réaction, leur mère ne mérite pas ça ( ?? quoi donc ?? que quelqu’un soit peiné et vexé par son agression dans un moment pareil à cause d’un putain de faire-part ??).

Ces gens ne répondent pas. Grande classe. Répondez non. Mais répondez !

Ma mère dans l’histoire ne prend pas partie. Ma réaction fut excessive. Mais elle ne prend pas partie. Annick a été très peinée. Elle ne prend pas partie. Même le fils d’Annick a trouvé que ma réaction était excessive alors qu’il ne prend pas partie et qu’il n’était pas là au moment des faits. Elle ne prend pas partie. Tu mènes ta vie comme tu l’entends. Elle ne prend pas partie. Mais pourquoi tu es choquée de ce boycott ? Parce que c’est notre mariage, Maman.

En résumé, méfiez-vous des faireparts car si vous n’y répondez pas, ils peuvent mener au boycott d’un mariage de la part d’une famille entière.

Puis-je oser dire que c’est excessif ? Non, car je ne porte pas de jugement de valeur sur la réaction d’un tel ou d’une telle. Je peux simplement leur annoncer qu’ils ont gagné en matière d’irrespect et de méchanceté. Bravo.

Qui, dans ce monde, réagit de la sorte ? Une discussion vive, allez, disons, une dispute, entre deux personnes qui mène à ce que tout le monde se rallie pour faire les morts et ne pas répondre à une invitation à un mariage ?! Qui fait ça ?… La famille de ma mère.

En même temps, c’est normal, j’ai une autre partie de cette famille qui me fait la gueule depuis 2007. J’avais refusé de recevoir mon oncle et son fils chez moi, en étant notifiée la veille pour le lendemain. En effet, je venais de commencer mon nouveau boulot et j’étais en déplacement toute la semaine. Lol.

Ma mère est actuellement au chevet de sa mère, chez Annick, sa confidente. Son soutien.

Elle a de la chance. Elle a un soutien de sa famille. C’est précieux et, dans certains cas, rare.

Quant à moi, je fais le deuil doucement de cette partie toxique et méchante de la famille qui nie tout besoin de discussion et de remise en question. Restez comme vous êtes. Ne changez pas.

Publicités
commentaires
  1. Ah la famille… Ce « truc » imposé auquel on n’aimerait parfis jamais faire partie… Mon cocon familial si on peut dire ça comme ça, se résume à 2 personnes maintenant… Un pan de ma famille n’a jamais existé, le deuxième a disparu, pièce après pièce, comme un jeu d’échec auquel j’aurais joué avec seulement un pion contre une armée entière… Logique que je perde…
    Bref, je me suis assez reconnu dans ce message… Courage !!! Je crois que j’ai pas grand chose d’autre à dire… 😦

  2. dod dit :

    Tu vas te marier et créer ta propre famille. Garde auprès de toi ceux qui te sont chers et respectueux et ne t’encombre pas des autres. J’ai fait ce choix il y a plus de 10 ans et je vis bien plus sereinement…

  3. Courage ma belle
    Je connais j’ai perdu de vue tout le pan maternel de ma famille. Je pourrais écrire un roman avec leurs reproches et vacheries. C’est dur. On y pense parfois mais ils perdent plus que nous…
    Et tu étais là pour une belle raison ta mamy c’est la seule chose qui compte.
    Plein de bisous
    Axelle

  4. Stefan Roulin dit :

    Salut Juliette! AH la famille de sang,celle qu’on ne choisis pas!! ces gens doivent vachement s’embêter dans leurs vies pour nuire a la tienne de la sorte? Et puis quel égoïsme monstre!
    Bientôt tu seras mariée et donc voila ta vraie famille celle que tu choisis et a laquelle tu vas pouvoir ajouter tes vrais amis choisis eux aussi…concentre toi la dessus,ça n’a pas de prix…et puis les tristes gueules,tu les emmerde!lol.
    Stefan un fidèle lecteur et ami Facebook plein d’affinités envers ta personnalité et cette joie de vivre qui te caractérise! ne lâche rien!bise…

  5. Gor Redwe dit :

    Qui fait preuve d’égo manque souvent d’humilité…
    En espérant que l’enfant de Maelle ait plus de chance que sa mère…

    Si un bout de toi part demain avec ta grand-mère, vous aurez eu cette chance d’être quelqu’un l’une pour l’autre.
    Dans ces moments, je me dis toujours que les gens que l’on aime n’aimerait pas être la cause de notre souffrance.
    Reste forte pour elle, c’est ce que tu peux faire de mieux pour elle… et pour toi.

    -Gui/om- (« Represent les Bullshits » !) 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s