Archives de avril, 2014

J’ai rencontré des gens bizarres. Je pense que ça n’est pas près de s’arrêter.

Il m’arrive de rencontrer, par le biais de ce blog, des gens qui m’imaginent être vraiment Juliette Pirouette, avec la vie qu’ils imaginent aller avec.

Capable de tout jouer, Zoé excelle dans le rôle de la grosse conne.

Capable de tout jouer, Zoé excelle dans le rôle de la grosse conne.

Parfois, je tombe sur des stars de cinéma. Des nanas hors du commun. Enfin… une nana. La nana ! Une actrice formidable. Une nana qui au premier rendez-vous te raconte comment sa mère a failli la tuer et que sa sœur est morte. Qui s’est faite toute seule. Qui a besoin d’avoir un bel appartement dans Paris avec une terrasse à 1000 boules par mois. Une fille qui te dit, qu’elle aussi faisait du 44, comme toi. Alors que tu ne fais pas du 44 et que tu l’emmerdes profondément. Que maintenant, elle fait du 34. Que c’est simple, et que tu peux y arriver.

Quoi donc ? Avoir un corps décharné d’une enfant de 10 ans ? Non merci, Pouffiasse.

Une actrice talentueuse qui est l’archétype même de la parisienne, tête de chienne.

Je vais te confier quelque chose, mais faudra vraiment pas en parler. Je vais tourner dans un film avec Ewan Mc Gregor. En soirée, elle a confié ce secret à qui ne voulait pas l’entendre. Les gens normaux en ont juste ranafoot de ses exclus. Si je devais être un torchon, je ne serais pas Voici mais plutôt Le nouveau détective. Avec ta tête au bout d’une pique en couverture. Zoé Hugo, retrouvée morte étouffée par un curly.

Cette grande comédienne s’est montrée très agréable également quant au choix de mes lectures. Je parlais d’un livre qui m’avait beaucoup plu. Hyper intéressant sur l’ascension d’Hitler au pouvoir et qui avait été aidé par des femmes influentes. Des femmes qui l’admiraient. Je dis donc qu’à l’époque ces femmes se sont sûrement dit avec un accent Parisien : « Ouai nan mais attends, j’connais un mec, il est trop intéressant, il a trop des idées novatrices ! En plus il a un charisme de malade ! ». C’est à ce moment-là que la magnifique comédienne m’a regardée avec tout le mépris qu’elle avait accumulé pendant des années et me lança d’un ton sec : « J’me dis juste qu’il y a des sujets avec lesquels il ne faut pas plaisanter, quoi ! Moi, j’ai beaucoup étudié cette période et on ne plaisante pas avec ça ! ».

Blanc. Tu me fais passer pour une facho, là, c’est ça ?

Connasse.

Tu t’es certainement assise sur ton 2nd degré.

Connasse.

Ma grand-mère était juive. Connasse.

Je passe les remarques désobligeantes sur ma décoration d’intérieur (Qui c’est qui t’a offert cette pendule que tout le monde a chez soi ?) et les réflexions profondes sur un couple d’amis, dont l’homme est champion de rubik’s cube à l’aveugle (Bah t’as d’la chance d’avoir trouvé une meuf !!).

A la limite, on aurait pu vanner en lui demandant s’il avait l’intention de faire les paralympiques, mais de là à tacler comme une petite pute conne. Rappelle-moi ta situation personnelle ?

Ah oui, tu fais du 34, tu es une grande actrice, capable à ce jour, de tout jouer ! Je cite.

Pourtant cette fille est hilarante ! Vraiment ! Un jour sur un tournage, tout le monde s’était mis à faire à manger, plein de salades différentes. Elle avait fait une salade au poulet qu’elle avait appelée… attention… accroche-toi à ta culotte… « la fliquette ». Parce qu’il y avait du poulet. La fliquette. C’est drôle. Hilarant. J’te fêlerais bien une côte ou deux avec ton propre fémur.

Jean Roucas a, depuis, porté plainte pour plagiat sur la blague de la fliquette...

Jean Roucas a, depuis, porté plainte pour plagiat sur la blague de la fliquette…

J’oubliais également, qu’elle est psychologue à ses heures. Entre deux kirs mures de pute.

Je vois depuis tout à l’heure que tu rabats ta veste sur ton ventre. Il ne faut pas que tu aies honte de ton corps. Même si, wahooo tout à l’heure quand je t’ai vue, je n’ai vu que ton énorme poitrine. Mais tu sais, avant j’étais comme toi (Tu avais une âme ?). Maintenant je démarre toutes mes journées sans manger et en faisant du sport. Je ne maquille pas ma peau aussi. Regarde comme elle est belle. (Tu secrètes des paillettes, connasse ?). Je vois que ta peau est un peu granuleuse sous tes yeux. Tu devrais l’hydrater avec des crèmes Avène.

Cette superbe actrice m’a donné énormément de précieux conseils que je n’ai jamais réclamés. J’ai pris ses conseils comme on prend un coup de batte dans la gueule.

Le plus drôle dans tout ça ? Après m’avoir attaquée lors de ma soirée, dans mon appartement, avec mes amis que j’aime, elle a tout de même déclaré « Je vais y aller, là, je ne suis pas très à l’aise… ». Comprendre : je suis bien au-dessus de tout ça, pauvres gueux, j’ai tenté d’élever le niveau mais… on ne fera jamais partie du même monde…

Elle est partie. J’ai respiré. Puis elle est revenue, 10 minutes plus tard, parce qu’elle pensait avoir oublié son Tupperware dans lequel elle avait amené des petits cakes tout fades, tout secs, à son image. Une grande comédienne apporte de l’importance dans la conservation de son patrimoine de boites en plastiques.

Ces personnes-là sont des sources d’inspiration. Des sortes de rats de laboratoire, voire des anomalies de la nature qu’il convient d’étudier pour que le phénomène ne se reproduise plus. Vraiment. Faut pas refaire ça, Dieu. Arrête. S’il te plait.

Ils font peur.

Toute ressemblance avec une personne réelle ne peut être fortuite.