Archives de octobre, 2014

1094084_10203396316961927_6648733582435139830_oNous avons d’un côté Lou, professeur de théâtre classique et Sebastian, stand upper américain. Ils s’aiment et aiment l’amour du public.

Dans cette pièce, Lou & Seb ont un projet commun : écrire leur histoire. Un projet qui serait à la fois Lou, à la fois Seb, à mi-chemin entre le théâtre et le stand up… leur bébé en quelque sorte ! Tout cela devant un public présent dans leur salon.

Je ne veux pas trop en dire sur cette pièce. Elle m’a donné de la fraîcheur, plein d’amour et un sourire en sortant. On ne connait pas la proportion d’anecdotes et de sketchs inspirés de faits réèls, mais on les devine par la justesse et la sincérité des comédiens, on les ressent.

Je trouve qu’ils ont mis énormément d’eux-mêmes dans cette pièce, ce qui la rend forte et fragile à la fois… Merde… je parle comme dans le cinéma français… !

Hier soir, j’ai fait partie d’un public discret, tranquille et témoin. Parfois ému, souriant, et touché par ces émotions distillées. Alors oui, forcément, la construction d’un projet en commun avec l’homme que l’on aime me touche forcément. J’suis en plein d’dans ! Mais ça n’est pas la seule raison pour laquelle j’ai aimé cette pièce.

On découvre Sebastian plus touchant, plus vrai encore, car dans un autre registre, celui du théâtre. Il se met à nu (et pas seulement parce qu’on le voit en boxer au cours de la pièce !).

Lou est parfaite, douce, sincère, émouvante et drôle !

Ah ! Et la mise en scène… Quelle mise en scène ! Celle-ci sublime le jeu des comédiens. Un décor simple mais des astuces efficaces pour que le public se sente dans leur salon, à la fois présent et en retrait de leurs scènes du quotidien. L’astuce des rêves est géniale ! (Comme tu ne comprends pas de quoi je parle, je te suggère de prendre tes places !)

Les apartés sur le devant de la scène permettent davantage d’intimité. La lumière se tamise poussant tour à tour Seb et Lou à se confier au public. Lorsque Lou s’est assise pour nous raconter cette anecdote émouvante de son audition au conservatoire, j’avais envie de lui répondre, de réagir. Je me suis surprise à hocher la tête. Je participais au spectacle !

Leur idée était que chacun d’eux amène son univers à la pièce. Mieux que cela, chacun est entré dans l’univers de l’autre et pratique avec bonheur l’art de l’autre ! Sebastian devient parfois ce comédien touchant, sérieux. Lou balance des vannes avec cette petite étincelle de bullshit dans le regard. Alors… fuck Pascal !

Courez voir cette pièce, ce sont les débuts, ils ajustent, continuent de travailler dessus, rajoutent des sketchs. Ils ont établi un cadre solide dans lequel la créativité s’épanouit. Allégorie du couple ?

Je les remercie pour ce spectacle et je leur souhaite beaucoup de bonheur sur les planches !

J’espère aussi qu’un jour, vous écrirez l’histoire de Sebasto et Loupiote… parce que franchement… j’pense qu’il y a du potentiel !

C’est tous les jeudis soir à 21h30 jusqu’au 18 Décembre, au Théâtre Montmartre Galabru, 4 rue de l’Armée d’Orient, Paris 18.

Réservez vos places ici !