Articles Tagués ‘89.4 FM’

Salut à toi, Thierry Cojan !

je ne te connaissais pas mais à travers mes recherches je t’ai découvert, et je suis certaine, chers auditeurs, que vous êtres comme Kyan, vous voulez savoir s’co j’en dis !

J’ai tout d’abord commencé par ta bio. Déjà, afin d’avoir un bon transit et ensuite, pour faire connaissance tout en douceur.

Il s’avère que Thierry, tu étais volleyeur, mais que suite à un malheureux accident de chaussettes, tu aies dû arrêter ta carrière.

Fort heureusement, ta passion pour la musique t’a amené vers cette carrière.

Un beau jour de printemps, Patrick Bruel se baladait tranquillou pilou, et il t’a rencontré, il t’a alors regardé et écouté te casser la voix. Tu jouais ce soir vers la place des grands hommes, ou pas loin, ton style Décalé lui a plu.

Après ton set, il s’est écrié qu’il s’attendait pas à toi. Puis, il t’a complimenté, même s’il savait qu’il te l’avait trop dit, il t’l’a dit quand même, qu’il te mentirait s’il te disait qu’il n’y avait pas pensé, à lancer ta carrière.

Puis dans une ultime question, il a demandé: “Qui a les droits ??”.

Tu lui as répondu : “Bah personne, Patrick, j’ai pas encore déposé tout ça à la SACEM et pis j’ai pas fini d’écrire mon album, mais j’te tiens au jus, on s’fait un poker bientot s’tu veux!”

Il t’a répondu :” J’ai envie d’miser sur toi, mon p’tit poney! J’suis sûr qu’on va win un max !”

Ainsi, tu as fait sa 1ère partie à l’Olympia, sur les traces d’Eddy Mitchell (Oui, j’adore Monsieur Eddy).

Quoi d’autre…? Ah oui, Thierry Cojan est beau gosse … Ah si ! C’est un mélange entre Ricky Martin, Jean-Claude Van damm et François Hollande, j’dis ça pour la chapka. Il a aussi un peu de David Halliday, dans sa période High (la meilleure) et du Eros Ramazzoti au niveau des tempes. Parfois même, quelques airs de Campino, le chanteur des Toten Hosen, mais ça c’est vraiment pour les connaisseurs.

Thierry Cojan est au carrefour des styles. (pas la grande surface hein).

Je vous invite à découvrir son style de ballade. ça fait tomber amoureux, c’est forcé, ou en dépression, si t’écoutes ça après une rupture et une bouteille de Cabernet d’Anjou.

D’après les spectateurs après son concert au sentier des halles, il tient le “bambou”… Siiii y’a Michel qu’a dit “Continue Thierry, tu tiens l’bambou!”. C’est hot hot hot, les concerts de Thierry ! M’étonne pas qu’il ait joué à l’OPA, l’Open Partouze Après…

Je profite au passage, pour bisouiller mon ami Jérôme du sentier des halles, qui fait de super bons cocktail, dont un spritz du feu de Dieu. Allez gouter son Spritz, venez de ma part, vous allez kiffer ! (Ceci n’est pas une allusion sexuelle, Jérôme n’est pas du genre à faire gouter son “spritz” au tout venant…).

Après, moi Thierry Cojan, tu m’as fait voyager dans ma période Calogéro et Ben Ricour.

Y’en a un des 2 que j’ai laissé tomber depuis, il s’est pas fait mal, hein, il est pas tombé de bien haut, le p’tit Calo.

Par contre, j’aime toujours autant Ben Ricour et sa voix rauque et son p”tit cul… enfin bref, je m’égare.

Je me souviendrai toujours de cette fois où je suis montée sur scène pour chanter (faux) avec lui, j’avais pas les r’tours. Ou de cette fois, au Vésinet où je l’attendais tapie, comme Bernard, dans l’ombre et où il a laissé un message téléphonique à ma soeur qui n’avait pas pu venir de Londres et qui était hyper occupée à sa bourrer la gueule et à se déguiser avec du papier alu.

Oui. ça fait voyager loiiiin.

Alors… Thierry… Que dire ?… Dis moi ! Osons ! Dans ma vie, respire cette brume électrique. Je serai là mais avec un autre que toi.

Voilà un medley poétique de tes titres.

Je t’ai donc écouté. Comment définir ton style ? Thierry Cojan fait de la musique euh…… tu vois, j’arrive jamais à coller un style… du coup je suis allée sur sa page facebook, mais dans la case “genre”, y’avait noté “ auteur compositeur interprète”. Alors voilà, ça, c’est son style !

A la question “D’où viens-tu ?”, Thierry répondrait donc “Je préfère la tarte au citron”.

“Et sinon, tu prendras quoi comme dessert ?”, “Poitiers !”.

Sur ce, je vous laisse mes canards, j’ai un foetus à tricoter !

Publicités

Chronique écrite

Salut à toi, Louis Lingg and the bombs !

Salut à toi Patron anarchiste !

Salut à toi Adepte du Fist !

 

Je suis ravie de chroniquer sur vous. Groupe Punk anarchiste franco-anglais !

Vous êtes résolument anarchistes et punks.

 

ça tombe super bien parce que moi, en matière de punk, je touche ma bille !

J’ai commencé par les Beruriers Noirs. En fait, j’ai commencé par porter le t-shirt des Beruriers à l’âge de 11 ans… en cours d’EPS… au collège Pablo Picasso à Montesson.

Ma soeur avait décidé de me transformer en meuf cool, et croyez-moi, y’avait du boulot !

Plutot que de me taper un t-shirt Domyos basique, elle s’était dit que d’afficher mon appartenance à quelque mouvance musicale anarchiste serait du meilleur effet et ferait du bien à ma cote de popularité.

 

Mais vous savez… le t-shirt Domyos n’est pas une fin en soi. Il peut être un outil stratégique sournois. J’ai un pote qui met systématiquement un t-shirt Domyos à chaque premier rendez-vous. C’est son moyen à lui de voir si la nana va au delà des apparences.ça a tout de suite marché entre nous, j’avais justement mis ma culotte 2 secondes ce jour-là. Cette culotte qui se replit en 2 secondes.

S’en est suivi une relation que j’aime appeler le trekking de l’amour. On a exploré de jolis sentiers escarpés ensemble tout en prenant soin de la flore locale. Les ascensions étaient parfois longues et erreintantes mais une fois là-haut, c’était beau, nous avions le souffle court.

[voix de con] et même qu’une fois on a croisé une marmotte !!

 

Si on en revient à mon t-shirt des beruriers, du coup, j’avais presque la classe en cours d’athlétisme. Quoi de mieux qu’un t-shirt des Bérus pour aller avec mon joli pantalon à pressions latérales ? Tu sais, ce pantalon de sport que les garçons s’amusaient à dégraffer sur les filles. Sur les filles… sauf sur moi quoi…

Je creuvais d’envie qu’on me le fasse bien que je craignais également que cela soit fait alors que ma toison jambière hivernale était à son paroxysme… Du coup je portais des chaussettes de ski qui remontaient jusqu’aux genoux ! Pas folle la meuf ! En matière de séduction j’ai plus d’un tour dans mon sac !

Je suis quand même en droit de me demander, pourquoi on n’a jamais voulu me faire sauter la pression ??

Il est vrai que je souffrais à l’époque d’une atrophie sévère de la zone mammaire, mais je mettais tout en oeuvre pour séduire, lorsque sous mon polo blanc, l’on pouvait apercevoir mon soutien-gorge rouge… enfin… cette espèce de bandeau rouge qui cachait de la peau et deux tétons frêles mais douloureux car gorgés d’hormones adolescentes.

 

Mais aujourd’hui, je ne peux que remercier la vie et le Nutella de m’avoir donné un poitrail qui m’empêche de voir mes pieds.

 

Tout ça pour dire que le punk était déjà présent dans mon enfance. Et je vois que l’enfance est également présente dans votre punk. Je vais y revenir dans un instant…

 

Louis Lingg and the bombs, votre nom rend hommage à l’anarchiste du même nom. Une sorte de mentor anarchiste pour vous !

Par exemple, si Léo montait son groupe de punk, il s’appelerait Emile Louiss and the lollipops !

 

Pour votre culture G, cette culture du même nom que le point, Louis Lingg, s’est donné la mort dans le couloir de la mort. Le mot “mort” étant si présent me permet de faire la transition vers un anarchiste français infiltré dans le monde de la comptine, j’ai nommé Henri Death !

 

En faisant des recherches j’ai bien vu que Riton étant un de vos mentors. On ressent cette énergie enfantine, ce côté joueur et jovial, comme un chaton à trois pattes avide de découvrir le monde. Vos titres Am Stram Gram et La menteuse sont là pour appuyer mes dires.

Quel bel hommage à Dorothée, soit dit en passant !

Vous ne pouvez nier que derrière ces cannettes d’amsterdamer se cachent de grands enfants.

 

Alleeeeez, dites-le qu’en fait Louis Lingg n’est qu’une tribute à Henri Dès !

 

Il faut savoir qu’Henri Dès est un anarchiste qu’on ignore.

Il a lutté contre le système capitaliste toute sa vie et prouvera son rejet des conventions sociales lors de la création de sa propre maison de disque nommée Mary-Josée. Si, si, c’est hyper anarchiste d’appeler sa maison de disque Mary-Josée…

 

Un parallèle peut être fait avec votre carrière et votre ascension.

 

Dans son titre Bla bla blou, Henri fucking Dès, nous fait part de son rêve d’un pays différent, où les gens seraient un peu blablablou. Il dénonce. Il attaque. Il ose. [extrait]

 

Il va plus loin dans la critique de la société industrielle dans son titre “Camion ça fait prout”. Où il chante, je cite, “camion sur la route, camion ça fait prout prout prout”. Dénonçant ici l’accélération de la course à la consommation & à la productivité, les flux logistiques par voie routière et les conditions de travail difficiles des routiers de France.

 

Je salue au passage Michel, notre auditeur témoin, qui est routier et qui s’assure qu’on capte bien Radio Libertaire sur le 89.4 FM dans toute l’île-de-France. Du coup il fait des tours de périph’ dès minuit trente. Michel, on t’embrasse.

 

Ainsi Henri Dès vaut presque Louis Lingg en matière d’anarchisme.

 

Louis Lingg, allemand d’origine, sera accusé des meurtres de Haymarket Square en 1886. En effet, les ouvriers de Chicago se réunirent pour revendiquer la journée de travail de huit heures. Mais ce rassemblement se terminera dans un bain de sang, et Louis Lingg est accusé d’avoir lancé une bombe sur la police qui chargeait les manifestants.

 

Du coup, le sachant allemand et connaissant mon amour pour la culture germanique, je ne m’étonne pas de trouver quelques influences germaniques dans votre musique. Je ne parle pas ici de casque à pointe, hein…

 

Oui, parce que l’influence anglaise est hyper marquée, so obvious ! Sex pistols, the clash… Mais moi, je retrouve parfois l’influence des Pantalons Morts aka Die Toten Hosen, notamment dans votre reprise de Luv Luv Luv de Pansy Division. Un bon refrain tous en choeur, comme à la fête de la bière, moi je peux te dire que ça me requinque ! [extrait] Zehn kleine Jägermeister.

 

Puis-je aller jusqu’à dire que sur certains morceaux, on retrouve des sons electros et du coup j’y retrouve du Rammstein ? Ouiiii je peux le dire, c’est ma chronique !!

 

Louis Lingg and the bombs, merci d’être là, grâce à vous j’ai compris que bière et comptines n’étaient pas incompatibles, je vous laisse, j’ai une soirée latex & tagada chez Anne Sylvestre !


Plus d’infos sur nos amis Louis Lingg and the bombs : https://www.facebook.com/louislinggandthebombs

louissss

Chronique écrite:

Former life, vous faites donc du rock alternatif, entre la pop, le punk et le néo métal, je reprends ici les dires de mes amis de la Grosse Radio parce que moi, j’ai du mal à étiqueter les styles musicaux.

 

Moi, personnellement, quand je vous ai écoutés pour la première fois, j’ai retrouvé du Skunk Anansie dans la voix, du Guano Apes pour l’énergie dégagée sur scène, et du Paradise Lost pour le côté mélodique. Rien à voir, donc, avec tous les groupes que j’ai vu cités dans les chroniques à votre sujet ! (Muse, Nickelback, Yvette Horner)

 

Nell est la leadeuse du groupe, c’est impressionnant de voir comment tu sais ce que tu veux mais que tu laisses egalement la place aux idées creatives des musiciens. C’est ça le management de demain les gars !!

Une femelle aux commandes !! Pas besoin de sortir ses têtons dans la rue au risque de les raper sur du crépis ! Le féminisme au sens noble du terme est là !

 

Former Life, je voulais parler de votre nom. Je pense que je vais en faire une habitude dans ma chronique, je vais traduire votre nom.

Bah oui ! Profitons du fait que je sois trilingue (français, allemand, anglais) et que j’ai quelques notions en arabe, qui ici ne nous servirons pas. Surtout que ces notions-là se limitent aux insultes que ma mère utilisait lorsque nous la poussions à bout, ma soeur et moi. Ce startagème était utilisé afin que nous ne puissions pas les comprendre, ni les répéter. Mais aujourd’hui, j’ai une vague idée du sens de Nahl’oumouc et Ya-atik Alla ‘n’al khalbek … d’ailleurs, message personnel à ma maman d’amour : Maman, quand tu insultes ma mère, bah … ça marche pas… tu comprends, c’est un sorte de paradoxe insultatoire !

 

Je m’égare … Former Life veut dire vie antérieure. Alors j’ai écouté la 1ere interview que vous aviez faite ici même sur Radio Libertaire et Nell tu disais que c’était plus vu dans le sens des choses vécues dans le passé.

Par exemple, moi, dans le passé, j’étais chef de projet logistique, j’ai 8 ans d’expérience professionnelle et une bonne capacité d’adaptation. Dans ma vie future, j’aimerais travailler dans le domaine culturel, voilà… oui, bah je profite du créneau pour me placer…

 

Si on revient à la traduction, moi je comprenais aussi que former life fait référence aux vies antérieures à celle que tu vis actuellement. Encore une super anecdote me concernant, quand je me rendis un jour chez une voyante qui me dit que dans ma vie antérieure, j’étais une jeune femme au bord de l’eau… une jeune femme au bord de l’eau… Wahoo quoi ! Elle m’a trop bluffée !! On ne saura jamais si cette jeune femme au bord de l’eau vivait au Cap d’Agde, mais il me semble que dans sa vision je n’étais pas entourée de vieux zizis tout bronzés.

 

Alors Former Life, lorsque j’ai eu envie (l’obligation par Palem) de vous découvrir, je suis allée glâner de l’info sur les Internets. Vous avez une sacré visibilité !

Vous êtes présents partout !!

 

Quand on tape Former Life sur google, on tombe sur votre page facebook en premier.

 

Par contre que ne voit-on pas un peu plus bas…?? votre Myspace...

Je voulais prendre 2 secondes pour vous dire : Ha Ha, ils ont un Myspace !!

Je me moque, mais votre Myspace est bien parce que très succinct. J’en ai connu des bordéliques du style skyblog et le votre va à l’essentiel, des titres à écouter, et pas seulement 3 pauvres titres comme souvent, et quelques photos histoire de vous situer visuellement parlant. Allez, je vous décerne quand même un bon point pour avoir su mettre correctement à contribution un outil désuet. Bravo !

 

Vous êtes également référencés sur la Grosse radio.com, mes potos que j’aime fort !

 

Mais pas de site Internet officiel ? le site formerlifemusic.com ne fonctionne plus ?

 

En effet, chers auditeurs, ne vous méprenez pas ! Le site internet The Former Life que Google vous propose ! ça n’est pas le site de nos Former life à nous. Sinon, tu fais comme moi, tu commences une chronique sur ce groupe Italien qui a le même nom, et du coup, t’arrives à la radio et tu t’attends à recevoir Andrea qui joue de l’orgue, Manuel qui fait des percus, et Carlito qui fait de la basse. Devant tant d’exotisme, je t’avoue que j’avais le sang chaud et le gnocchi en alerte !

 

Mais je suis pas mécontente de chroniquer sur les Former Life français. Qui font du rock, du vrai et qui m’ont l’air franchement bon délire. je pense ici à leur interprétation du thème de la série Buffy contre les vampires lors d’une soirée Halloween, ou encore l’ambiance qui se dégage des videos qu’ils ont mises en ligne, qui montrent que la jovialité est maitresse dans ce groupe.

J’aimerais aussi m’attarder sur le lieu de répétition, répéter entourés de chocapic et de canigou, ça pousse forcement à la créativité. Je fais référence ici à cette vidéo bien montée, comme toi Léo, désolée Palem, dans laquelle le groupe nous fait rentrer dans son intimité et nous parle de la composition de cet album qui sort maintenant bientot !

Quand je dis “bon délire”, je le pense !

Y’a qu’à écouter “Till the world ends” de Britney que vous avez reprise, ou encore Nell en acoustique qui a repris Paparazzi de Lady Gaga, j’trouve ça cool! … ça se fait souvent le reprises de ce genre:  Julien doré a repris Lolita d’Alizée, Travis a repris “baby one more time” de Britney. Comme quoi la musique peut tout sublimer et [Avec la voix de Maïté]  c’est toujours un plaisir de transformer de la soupe en velouté. Métaphore culinaire pour vous, Messieurs Dames.

Par contre, transformer un velouté en soupe n’est pas possible, la réciproque ne fonctionne pas. Souvenez-vous de Britney qui chantait I love Rock and roll… ça donnait ça [imitation Britney]

 

On est bien d’accord que c’est dégueulasse…

Après cette imitation magnifique qui m’a beaucoup demandé artistiquement parlant,

 

J’ai un challenge pour vous… si vous l’acceptez… J’ai une liste de chansons, et j’aimerais que vous réfléchissiez à une reprise rock, pour l’équipe des Rendez-vous Soniques, pour Radio Libertaire, pour… la France entière qui nous écoute !!

Il faut savoir que j’ai pris le temps d’étudier les paroles de chacune en purifiant mon esprit et en tentant d’en imaginer le potentiel rock. J’en ai encore des saignements… ça n’a pas été facile, mais je l’ai fait !

  • Everybody des Worlds Apart
  • Words de Boyzone
  • I’ve got a little something for you de MN8
  • Can’t touch this de Mc Hammer
  • Waterfalls de TLC
  • Say my name de Destiny’s child

 

Alors ?? Vous acceptez le challenge ? Laquelle choisissez-vous ? Je vous laisse la liste ici, pour réfléchir ! C’est un titre que l’on diffusera dans notre émission, pour sûr !

 

Vu cette osmose du groupe et ce talent, je suis certaine que vous serez capable de relever le défi avec brio !

 

Vous acceptez ?

Chers auditeurs, je crois que ma mission ici bas est terminée, je vous dis “Au boulot les gars!!”,  on réfléchit et on rend les copies d’ici Janvier 2015 ?


Plus d’infos sur nos amis Former Life : https://www.facebook.com/formerlife

PhotoGrid_1422629594673

 

Chronique écrite:

Rawdog

 

Vous êtes un duo, un gars, une fille. Vous êtes français et vous chantez en anglais.

Un peu comme Stone et Charden, pendant leur période Made In Normandie.

 

On a Mike (Michael) à la guitare&chant et Drey (Audrey) à la batterie&chant.

 

Rawdog, ça envoie de la guitare, les gars !! Mais… méfiez vous d’Audrey…

Parce qu’elle a beau avoir une jolie voix douce, quand tu vois l’energie qu’elle balance sur sa batterie, t’as pas envie qu’elle vienne taper sur ton bambou, mec !

 

Je profite de ce moment d’intimité pour te dire, Audrey, que ta jolie voix féminine ajoute une note de fraicheur dans toute cette grungitude. et toi Mike, bah euh… j’aime bien tes poils !

Bien. Donc on parle ici de grunge garage pop

Je suis toujours fascinée par tous les styles que l’on peut créer. Chaque groupe crée son style finalement.

 

Je vais vous donner une petite recette pour créer votre style de musique chez vous derrière vos transistors !

Il vous suffit donc de 3 éléments:

 

  • un style musical de base (ici, le grunge, mais ça peut être du rock, de l’electro, du boogie woogie… Monsieur Eddy, si tu m’écoutes… je t’aime…)
  • un lieu qui peut être public ou privé qui va donner une certaine sonorité à votre musique, une certaine empreinte musicale… (ici un garage, lieu également choisi par les garçons d’Hélène, pour faire leur repèt’, mais cela peut être un autre lieu comme un flunch, une cuisine ou des vestiaires…
  • Et enfin, il vous faut une onomatopée qui vous tient à coeur, ici *pop* qui n’est pas sans rappeler le son sourd de ma capsule le jour de ma première relation sexuelle…

Tout ça pour dire que si je faisais de la musique, je ferais certainement de la gavotte chiottes pocqu’on pourrait aisément raccourcir en Gav’chiottes poc.

 

Hiiii, j’suis contente j’ai créé mon style musical !

Si on en en revient à Rawdog,

Je voulais vous dire Michael et Audrey… I would like to say Mike & Drey,  que je trouve votre musique titillante des tétons, nan c’est vrai, moi, elle m’a prise toute entière dans la totalité de mon être !

Je me suis totalement abandonnée à l’écoute de vos titres, au bureau… nue… sur ma chaise en tissu qui pique… les seins tombants sur mon clavier appuyant irrémédiablement sur la touche espace…

 

[pause silence… ] oui, donc ça c’était tous les espaces…

 

Je vous ai écoutés pour la première fois il y a 2 semaines et j’en suis encore toute retournée…

Si je prends cette voix suave c’est pour rester dans le thème… faut quand même savoir ce que signifie RawDog in english !

Sous leurs airs de gentils artistes, ce sont de vrais coquinoux qui se cachent derrière tous ces poils, enfin je parle surtout pour Mike, je te connais pas encore assez Audrey !

 

Rawdog signifie faire du sesque à cru, sans protection, en open-foutrine. Autant vous dire que ça m’parle, j’adore tout c’qui est éclaboussures!

Le rawdog est d’ailleurs totalement opposé à la chanson Safe sex de notre ami Calogero, le bassiste de poche, dans laquelle il dit :

 

Si tu me vois rougir. Commencer à grandir, Dans la montée des sens, Je compte sur ta présence

 

C’est édifiant, la référence est criante :Il est clair qu’il nous parle de son zizi là non ?

 

Et puis il continue, cette petite catin ! en disant :

Il faut tenir le coup, Eviter les remous

 

Alors, là, il fait référence à un cas pratique. Tu sais, celui de quand tu fais l’amour en levrette alors que tu as beaucoup trop bu. Du coup, ça fait des bruits de gourde quand il te tape dedans, c’est franchement pas agréable, mais c’est rigolo… enfin… à ce qu’on m’a dit…

 

Bon, bref, vous avez saisi l’idée, Rawdog est un groupe de coquinoux bisexués qui fait du grunge rock chaussette garage. J’ai rajouté “chaussettes”, c’est mon cadeau pour vous. Je trouve que la chaussette ajoute au côté grunge tout en donnant de la douceur. Voilà. Je vous en prie !

 

En tous cas, votre album sort le 24 octobre, donc comme disait Alain Gillot Pétré, “Bon vent mes canards !!”

 


 

Plus d’infos sur nos amis Rawdog : http://raw-dog.bandcamp.com/

PhotoGrid_1422630016118