Articles Tagués ‘Bruno Salomone’

Me voilà, en ce jour magnifique, prête à prendre ma plume (oui parce qu’elle commençait à m’faire mal là où c’est qu’j’l’avais mise.) pour vous parler du spectacle de Bruno Salomone « Euphorique ».

40x60-b-salomone

 

Nous voilà assis parmi un public France 2. Un peu cul-serré. Derrière moi Caro-han et Jean-Chi ( Jean-Chilippe de son prénom), couple fraichement tinderisé, parlent de leur folle nuit. Jean-Chi parlait du fait qu’il était arrivé en retard ce matin au boulot, et Caro-han de rétorquer « Bah si t’avais ajouté 15 minutes de plus, tu l’aurais eu ta levrette ! ». Ouai bah si c’est pour être en retard et avoir mal au cul, merci !!.

J’ai adoré laisser traîner mon esgourde. Surtout que Jean-Chi prévenait Caro-han au sujet de Salomone « Je te préviens, il est cocasse et complètement délire ! Et son spectacle d’avant, tiens-toi bien, il disait qu’il était mi-homme, mimolette.». Jean-Chi s’est ensuite levé, a quitté la salle pour repartir dans sa DeLorean direction 1992, Marty !!! Mais qui parle comme ça ?!?

Bref, je m’égare, je m’égare !

J’ai toujours admiré et adoré ce que ce comédien complet faisait.

pirouette-et-salomonePour ainsi dire, j’ai été élevée au Salomone, à hautes doses. Depuis Graine de Comiques, j’ai suivi ce qu’il faisait. Il me fait rire ce mec. Il est génial ! Et surtout il ne m’a jamais déçue. Même y’a quelques semaines chez Ardisson, je venais de zapper, et quand Ardisson lui a demandé s’il buvait du lait, il a répondu « Oui, je bois du lait de temps en temps ». Enooooorme. Drôôôle. Il est toujours au yop ce mec ! Pirouette, première sur les jeux de mots.

Son spectacle relate l’histoire de Golri, qui est né en riant et qui rit de tout, tout le temps. Cet être différent dérange, surprend à travers les yeux de chaque personnage que Bruno incarne au long de son spectacle.

Mon Dieu qué régalade, Monsieur Bonnard !! Je me suis délectée de son spectacle. Bruno a fait grandir et mûrir ses personnages. Ils ont vécu toutes depuis toutes ces années avec lui, en lui, et sont magnifiés !

Un spectacle complet, mais qui ballonne pas, voyez ? On se marre, et j’ai même eu les larmes aux yeux à la fin.

J’ai adoré tous les clins d’œil aux sketchs que je m’empressais d’enregistrer avec mon magnétoscope quand j’avais 12 ans ! Je laissais une cassette vidéo calée et le magnétoscope en position enregistrement en pause et hop, j’avais plus qu’à « dépauser » le merdier pour agrandir ma collection de sketchs et passages télé !

saturnin-pirouette

Y’a eu Graine de Comiques, Farce attaque et une émission estivale qui passait en 2è partie de soirée présentée par Maïtena il me semble, Patrick Sébastien, Jean Passe…et des pas mûres ! A l’époque, Pascal Obispo se gomineyyyy la calvitie à son piano en chantant Lucie… Je me souviens avoir refait son sketch sur Deauville avec Dujardin avec mon camescope dans mon jardin avec ma sœur qui m’engueulait dès que je me marrais !

J’ai retrouvé avec plaisir le Professeur Salmonex, à qui il ne faut pas prendre le chou. Mickael Damour, dont on découvre le vrai nom, Saturnin, bien entendu, drôle, juste et touchant !

Wahoo… merci, merci mille fois de m’avoir fait autant rire par votre talent, votre sincérité, et votre capacité à partir en sucette ! J’ai explosé de mon rire suraigu sur cette vanne !

Les transitions entre les personnages m’ont rappelé l’impro. Une utilisation parfaite des mimiques et des postures pour passer d’un personnage à un autre ! Magique !

Alors, oui, ce soir-là, j’avais l’impression d’vivre un rêve, lorsque, pendant que nous attendions sous la pluie devant le théâtre du petit Montparnasse, j’aperçute Bruno marchant devant moi.

natacha

Niveau coiffure, j’en suis pas loin…

Je m’étais toujours dit que le jour où je le rencontrerais, je serais émue comme une petite kônasss. J’en avais les jambes qui flageolaient et les intestins, pareil. J’aurais jamais dû bouffer c’cassoulet Thaï avant le spectacle.

J’ai pensé à Pascale, ma meilleure amie, avec qui on partage cet amour du rire et de la cocasserie Salomonienne. Je me suis dit que si elle avait été là, elle aurait adoré prendre cette photo avec nous. (Hey, j’vous rassure, elle n’est pas décédayyyy, elle habite juste pas à Paris !).

Alors je l’ai alpagué, ce que je déteste faire quand je vois des comédiens que j’aime bien, parce que je ne veux pas les déranger. Mais là, il fallait que je lui dise « merci ». Merci d’avoir ajouté cette touche de fantaisie dans ma vie, dans mon humour ! Merci d’être le foufou déjanté à l’écriture si juste et drôle. Ouai, je lui ai dit que je le suivais depuis ma tendre enfance, c’était niais un peu, mais je le lui ai dit ! Je conseille à tous les parents d’élever leurs enfants au Salomone. Ça fait des gens biens (oui, du coup je m’identifie tout à fait en gens bien) ! Petit clin d’œil à mon ami Bisounours aussi, qui a écopé de ce surnom, grâce à Saturnin, d’ailleurs !

L’adolescente en moi a eu la chance d’être remerciée à son tour à la fin de son spectacle, par un merci, un regard et un clin d’œil quand je me suis levée pour l’applaudir, entourée du public France 2 resté assis.

Voilà, courez-y, parce que ce spectacle est intense, drôle, beau, émouvant !

Et puis, comme la vie fait bien les choses, et que la philosophie de Francis Lalanne se vérifie toujours, dimanche, je vais voir Oldelaf et Alain Berthier grâce à mon amie Marie, à qui je dis merci aussi ! Et comme de par hasard, Bruno y sera. Comme de par hasard… On recroise toujours 2 fois une personne, si vous en doutiez, vous le vérifierez…

Et d’ailleurs, vous en voulez ??? Dou thé !!

Toujours partir sur une vanne.

 

 

Je remercie aussi Cyrille de Lasteyrie qui avait évoqué ce nouveau spectacle et grâce à qui j’ai eu l’info !

http://www.theatremontparnasse.com/euphorique-bruno-salomone/

14657296_567111673489831_1210845442174983122_n

J’avais pris 30 kilos pour les besoins du tournage

Alors oui, j’ai une tête de cul sur la photo, toute crispée, le périneyyy ébaubi. Mais je l’ai eu mon moment Salomone !

Publicités