Articles Tagués ‘fantasme’

Les Pompiers

Publié: 11-06-2013 dans Les trucs que j'aime
Tags:, ,

les-pompiers-sexy-pour-la-bonne-cause_reference

Vous pouvez souvent m’entendre dire avec la voix d’Homer « Ouh des nuniformes ! » lorsque, au détour d’un chemin je croise un militaire/pompier/pompier/pompier.

Oui… bon bah… je suis sensible aux pantalons bleu foncé avec bande blanche sur le côté. Ouai vazy, confonds pas, t’as vu, avec ton cousin de Bobigny, Grosse ! Je parle ici des pomplars.

Les pompiers font partie de la CSP* que je n’ai jamais testée. La CSP P’tit culs ++. J’ai tenté ostéo, BTS Clim, réal, et même plombar, mais jamais pomplar ! Je suis maintenant comblée par un recruteur qui me fait passer des « entretiens de motivation » très très régulièrement. J’ai réussi l’écrit, mais repasse très souvent l’oral… Enfin bref !

J’ai tout de même eu l’occasion de recréer un scénario digne d’une « introduction » de film pornographique. C’était en 2008, souvenez-vous !

Alors que Christipute et Norbite m’usaient jusqu’à la corde (previously in Juliette Pirouette: J’ai flirté avec le marketing), j’étais tranquillement en arrêt maladie chez moi. J’étais donc en nuisette dans ma cuisine, les cheveux relevés, quelques mèches retombant délicatement sur mes épaules. Je m’attelais à la préparation d’un superbe gâteau poire-muscade. (du même acajou qu’un gâteau chocolat-fruits de mer). Dans cet appartement, la cuisinière était au gaz. Le four l’était donc aussi. (Le gaz étant la vie, j’étais ravie de cuisiner ainsi). La pâte enfin prête, je l’enfourne dans le four au gaz. Au bout de quelques minutes de cuisson, j’entends un bruit suspect dans le four. Je me penche. Le four était en feu !! Panique !! Panique !!

Dans ce moment de panique, j’éteignis rapidement le four, mais les flammes continuaient à crépiter ! Mon Dieu, je vais faire exploser l’immeuble !! Panique ! Panique ! Reprends tes esprits, Juliette, va chercher le téléphone. Appelle les pompiers. Vite, le téléphone fixe, bah oui… les appels vers les fixes sont en illimité, faudrait pas voir à niquer son forfait SFR en plus de décéder !!

Je compose le 18.

–          Allo ? Bonjour, mon four vient de prendre feu ! Je suis à Chatou. C’est un four à gaz.

–          Avez-vous éteint le four ?

–          Oui !

–          Il faut egalement couper l’electricité sur votre panneau électrique.

–          Ok ! Je me plante devant le panneau, tremblante… euh, je crois que j’ai trouvé le bouton, j’appuie dessus ! …. … … allo ?? allo ?? Merde ! J’ai plus de fixe !! … Je cours à travers l’appartement Où est ce putain de portable ??!!!!

Je re-compose le 18

–          Allo… hi… oui, je viens d’appeler avec mon four en feu… boui… bah on a été coupé… j’ai coupé l’électricité… – non mais quelle kônnasse ! Bah en fait, il n’y a plus de flamme dans mon four. C’est fini. Le temps que je vous parle, et ça s’est calmé.

Ah… vous m’envoyez quelqu’un quand même ? – Coooool des nuniformes !

Ouh des nuniformes tout nus!

Ouh des nuniformes tout nus!

En effet, quelques minutes plus tard, j’entendais hurler les sirènes de pompiers dans tout Chatou ! C’est pour moiiiii ! Je vois arriver un énorme camion avec grande échelle, Sacha Distel et tout l’merdier ! Une huitaine d’homme en habit de feu, avec casque, uniformes « C’est par ici le feu ? ». J’avais l’impression de vivre un rêve ! En même temps, j’étais un peu gênée… Voyez ? Moi, seule dans ce grand appart’, en nuisette, sans soutien-gorge, et eux, me regardant accoudé au bar de la cuisine, souriant d’un air de dire « T’as un p’tit cul et j’t’aurais ! ». « Bah en fait, j’ai mis mon gâteau au four, et puis il s’est mis à prendre feu… le four… pas le gâteau… hi ! Alors je vous ai appelés, et ça s’est éteint, plus aucune flamme… mais j’ai eu super peur… » *DRIIIIIING* la minuterie du four sonne « ha ! C’est prêêêêt ! A table ! ». Ils ont ri. Hommes qui rient à moitié dans ton lit. Il m’aurait phallus un grand lit ce jour-là… j’avais juste un 90*140…

Ils sont repartis. J’étais seule avec ma pâte à gâteau crue, molle et tiédasse, des fantasmes plein la tête.

sacha-distel-l-incendie-a-rio

*****

Un été, alors que j’étais en train de bronzer au bord de la piscine parentale (il est loin le temps de la piscine gonflable Bibi Phoque multi-rustinée!), des pompiers surgirent du ciel, tels des Super-héros.

Encore un été sec, encore des incendies dans les collines avoisinantes. Qui dit incendie, dit canadaires et hélicoptères bombardiers d’eau. La maison est située en haut d’une colline. J’étais gentiment en train de bronzer sur un transat, quand je vis, surgir du contrebas du jardin, un hélicoptère bombardier. Bon alors, faut savoir que je touche pas trop en race d’hélico, mais il avait un énorme truc long qui pendait. Un peu comme le chibre de Chico le poney (J’aimerais être un poney). Quand il surgit, je vis 2 hommes en niniformes à son bord, souriant. Normal, vu de près j’suis méga bonnasse, mais vu du ciel, je suis carrément une déesse (ouai… comme la voiture). J’eus droit à un clin d’œil au gyrophare et à un coup de sirène rien que pour moi !

La nature inspire l'aéronautique, preuve en est de cet "Hébitoptère déchargeur d'eau"

La nature inspire l’aéronautique, preuve en est de cet « Hébitoptère déchargeur d’eau »

Une fois de plus, ils s’en sont allés, me laissant seule, avec ma bouée canard. Quand nous reverrons-nous ? Puis-je espérer être effleurée de votre main ?

Non, Juliette! dit une voix divine et ténébreuse dans un écho de cibie assourdissant. Tu rencontreras l’Amour, mais ce ne sera pas avec nous. Il arrivera bientôt et portera poils abondants et sourire chaleureux. Il rira de tes blagues les plus scabreuses et détiendra le secret pour te calmer instantanément. Cette technique existe bel et bien et lui a été enseignée par des moines Bouddhistes. C’est la technique du… coup de journal sur le nez. Si, si… tu verras… ça fonctionnera!

Et ils avaient raison, les pomplars ! Je ne compris ça que quelques années plus tard. Nul besoin de vouloir goûter au plaisir de la chair avec eux. Ils étaient là pour m’annoncer la prophétie, mon destin ! Plus grand qu’une soirée grosses lances-à-incendie, grimpe sur ma grande échelle, balance plus de pression, attention de pas rayer mon casque, et autres je vais tellement te mettre le feu que tu vas fumer.

J’ai trouvé ma CSP pour la vie et apprécie régulièrement un bon bilan de compétences.

*Catégorie Sexo-Préférencielle

Publicités