Articles Tagués ‘tatouage’

Ah que ça m’énerve toutes les expressions et clichés qui permettent de laisser ton cerveau en veille!! Pourquoi tant d’enfermement de l’esprit ? Pas besoin de voyager pour s’ouvrir aux autres, aux connaissances. Titiller, chatouiller sa curiosité. L’éveiller, la nourrir, l’exciter.

Vivant moi-même en société -si, si j’vous jure!- , j’ai l’occasion régulièrement de tomber sur des clichés qui sortent tout-faits, tout empaquetés, prêts à l’emploi, de la bouche des gens sans passer par la case réflexion,.

 S’il a des cheveux blanc si jeune, c’est qu’il a dû avoir beaucoup de stress dans sa vie

Tu connais la généti… ou… bouaif… laisse tomber. Il a dû voir un fantôme hier soir… c’pour ça!

J’ai vu un reportage sur le tatouage et les journalistes disaient que si c’était mal fait, ça pouvait endommager les organes

Effectivement, si un bucheron te propose de te tatouer, prends un instant pour réfléchir.

Moi je ne vais pas voir n’importe quel ostéopathe, le frère de ma meilleure amie connait quelqu’un qui est allé voir un nouvel ostéopathe et il a fini en chaise roulante…

Ça doit être de nouveau l’œuvre du tatoueur-bucheron qui est également boucher-charcutier…

Pour protéger et préparer ma peau au soleil, mon dermato m’a conseillé d’aller au Point Soleil

Je soupçonne ton dermato de vouloir se faire de la tune… ça rapporte le traitement du cancer de la peau… T’as un mélanome, c’est malin!

Mon médecin m’a mis sous antibiotiques

Pas de commentaire, rien que le mot « antibio » me donne des mycoses mentales!

Ecrire sur un post-it et signer par « cordialement »

C’est comme dire avant de raccrocher son téléphone « veuillez agréer Madame, Monsieur, mes salutations distinguées »

Par pitié, prenez le temps de former votre esprit à la reflexion. Penser par soi-même, c’est tellement important ! Je ne suis que trop souvent frappée par la présence, l’omniprésence, de votre poste de télévision dans vos vies.

Combien de fois entends-je « Ah ouai, c’est comme dans la pub de [MesCouillesSurTonNez] quand ils disent [blablabla-bullshit]!! ».

Pourquoi faut-il que les seules références s’attachent à la télévision ? Qui plus est, à la lie de la télévision : la publicité ! Ce matraquage de bullshit enrubanné et parfumé. Je ne lis pas beaucoup, je ne lis pas sur tout, mais je m’intéresse. J’aime discuter, favoriser le contact humain, les analyses, les discussions. J’aime sonder (gnerk) les âmes, j’aime ressentir.

J’ai l’impression que beaucoup de personnes oublient de réfléchir, sont en apnée intellectuelle, en asphyxie. Certaines le sont depuis leur naissance, et le manque d’oxygène a atteint son sombre objectif : griller toutes les cellules du cerveau. Eteignez vos télés, libérez-vous du joug de cet objet. Elle ne vous veut aucun bien. La télé, c’est pire que la cigarette ! Elle attaque vos pensées, votre cœur, votre âme. Oxygénez-vous, faites l’amour, rigolez, buvez, jouissez de la vie ! Débranchez-vous, pour l’Amour de Vous-mêmes, débranchez-vous ! Ressentez et pensez !

Article écrit en écoutant Miss You de Maple Sun qui m’a tout de suite donnée une bouffée d’émotions. Merci.

Publicités

Je n’ai jamais été attirée par le tatouage. Mais alors vraiment pas !

Ma sœur a toujours voulu se faire tatouer, piercée, depuis son adolescence.

Moi, jamais.

Puis, j’ai rencontré l’homme de ma vie qui était en plein projet de tatouage. Je l’ai accompagné se faire tatouer. J’ai vu comment il morflait, mais j’ai également pu déconner avec son tatoueur et voir comment il était possible de faire plusieurs effets différents sur la peau en direct. Mon chéri faisait office de papier brouillon, le tatoueur griffonnait sur lui ! (On s’en fout, c’était des aplats !).

Quelques années plus tard, l’envie de me faire tatouer à commencer à germer dans mon esprit. Petit à petit. Je voulais quelque chose de symbolique et de sexy.

Mais quels symboles ?

Bon nombre de fois j’ai rêvé qu’on me tatouait quelque chose d’horrible que je n’avais pas demandé dans le dos tout entier, sur le torse, sur les bras… Je me réveillais dégoutée et résignée de mon rêve. « Maintenant que c’est là, je vais faire avec ! ». La veille des retouches, j’ai même rêvé que mon tatoueur se laissait aller aux retouches et qu’il me rajoutait un cerf-volant sur toute la jambe! What the fuck? ET pourquoi pas un indien qui fait du vélo? Jef, si tu me r’gardes, la bise à Jean-Claude!

Je pense qu’à ce moment là, je n’étais pas encore prête.

Avec mes ennuis de santé, j’étais toujours trop ronde et je ne perdais pas 1 gramme, j’avais envie de me réapproprier mon corps. Il fallait que je lui ajoute un petit plus pour que je puisse, de nouveau, l’aimer.

L’année 2012 commence sur cette rechute de ma maladie, fatigue, pleurs, – J’me sens dégueulasse… – .

Cette année continue avec un décès brutal dans la famille de Krokignol puis de Filochard.

Ces deux évènements tragiques m’ont vraiment touchée. L’amitié qui me lie à elles, fait que leur détresse me touche, me fait mal, m’empêche de dormir. J’avais trouvé ma symbolique. L’Amitié. Cette Amitié qui me lie à Elles depuis 1986 ! – Maison fondée en 1986 dans un tonneau –

Partie sur cette amitié et étant une germanophone épanouïe (si, si, ça existe !), j’ai commencé à chercher une citation sur le thème de l’amour/amitié que je traduirai par la suite en allemand.

Aristote définissait l’amitié comme « une seule âme dans deux corps différents ».

Nous sommes trois. Trois pots de rillettes !

Eine einzige Seele in drei Körpern

Les quelques mots que je voulais ainsi mettre en avant, sont devenus « eine einzige Seele »

J’ai ensuite pensé aux différentes étapes de la vie que l’on pourrait représenter par différentes fleurs.

L’enfance : la fleur de tiaré, très naïve, blanche, pure

La vie épanouie de femme : l’Ibiscus, rouge, passionné. Cette fleur me rappelle également mon Père lorsqu’il partait aux Antilles et qu’il ramenait des bouquets de fleurs exotiques à ma Mère.

L’âge de raison : la fleur de Lotus, fleur de la sagesse.

Mon tatouage signifiera l’Amitié et puis, il aura une symbolique centrée sur moi. Une seule âme, un écho me disant de rester fidèle à ce que je suis et d’être en accord avec mes choix tout au long de ma vie.

Bon, maintenant, restait à réfléchir au côté esthétique du tatouage… J’avais des idées, des couleurs, des thèmes, des fleurs, une phrase, des typos…

Première expérience : DIMITRI à Saint Germain-en-Laye : Mauvaise idée !

J’ai déjà mis trois plombes à me décider à les rencontrer, et à rentrer dans le shop. En effet, je ne m’étais encore jamais faite tatouer. J’avais peur qu’on me fasse ressentir que je n’appartiens pas au même monde que ces personnes-là. J’avais peur que les personnes me disent que mon projet était trop flou, pas assez défini et qu’ils ne pourraient rien pour moi. Eh bien, ça n’a pas loupé ! J’ai été reçue par une nénette qui me toisait, et lorsque je lui ai parlé du fait que j’avais des sentiments à faire passer dans mon tatouage et que je n’avais pas d’idée précise, mais que je comptais sur le tatoueur pour ajouter sa griffe, faire des propositions, en discuter, elle m’a simplement dit de regarder dans leurs books et de choisir un truc qui me plait ! Ok, meuf, dis-le de suite que je te saoule, keunasss !

Deuxième idée : TINTIN

L’idée était d’aller voir Diego qui avait tatoué mon amoureux. Bon, entre temps, Diego a monté son shop au Brésil, ça faisait un peu cher le tattoo… et puis je pense que son style n’aurait pas collé au tattoo féminin que je voulais.

Troisième idée : ARTCORPUS ! — GOOD CHOICE !!! — 

Grâce aux forums sur les tatouages que j’ai consultés, j’ai pu forger mon opinion sur ce salon. Non seulement sur le côté talent mais également sur le côté hygiène !

Pas de doutes à avoir ! Art Corpus est un salon où les artistes sont humains, tout simplement !

Ambiance bon enfant, ils sont là pour apprendre à te connaitre, à ressentir ton tatouage avec toi et surtout pour te faire dire si telle ou telle chose te plait ou te déplait.

Sur tout le trajet, je me chiais dessus ! J’avais peur d’aller les rencontrer et d’être encore déçue, comme je l’ai été en sortant de chez Dimitri. Mais ça valait le coup que mon chéri me pousse au cul !

Nils BoussugeNils s’est tout de suite approché de moi avec un sandwich au thon dans la main (c’est important) et je lui ai exposé mon projet. Mes idées floues, mes envies et puis la phrase « eine einzige Seele », je n’ai pas eu le temps de la lui traduire qu’il le faisait déjà à ma place.

Et oui, Nils est à moitié allemand, c’est un signe ! Il finit par me dire que mon projet le tentait bien, qu’il « ressentait » mon projet. Il venait d’utiliser les mots que j’attendais, c’était parti !

Je pris un rendez-vous 2 mois plus tard pour qu’il me montre le dessin. Même combat au moment d’y aller, caca mou sur le trajet, peur d’être déçue de son interprétation de mes symboles.

Il me présente le dessin et là… ça n’était pas du tout ce que j’avais en tête… mais pas du tout. Il avait mis en valeur les trois fleurs mais il n’avait pas trouvé où mettre la typo…

Pas de panique, j’ai bien insisté sur le fait que la phrase primait sur les fleurs et qu’il n’était pas obligé de mettre les trois fleurs. Juste le Lotus me suffisait. Cette fleur symbolise la raison et la sagesse, la fin de la vie, elle résume cette Amitié qui durera jusqu’au bout.

Deux jours après me revoilà au shop pour la présentation du nouveau dessin. C’était lui ! Mon tatouage ! Avec l’effet crayonné, la représentation naïve de la fleur, je ne voulais pas de photoréalisme. La touche de rouge juste comme il faut et la typo sensuelle qui termine la fleur.

Le jour de passer sur sa table, j’étais décidée et sereine. Quant à la douleur ? J’ai failli m’endormir pendant l’exercice ! Sur le gras de la cuisse, même pas mal ! Après l’épilation laser du maillot, tu peux te faire tatouer l’cuisseau sans problème !

Nils a été vraiment adorable pendant tout le processus de création du tatouage. Lorsque j’ai eu des critiques sur ces dessins, il a su les écouter et modifier en conséquence les détails que je voulais. J’ai conscience qu’il n’est vraiment pas facile d’entendre des critiques sur son propre travail, donc je le remercie encore de cette première belle expérience.

Sous le dermo de Nils, j’étais déjà en train de penser au prochain tattoo. C’est addictif !

J’ai eu l’occasion de discuter avec Sophie, Roberto, le Serbe, Entouane. Ils sont tous, sans exception, super professionnels, talentueux et surtout accessibles et ouverts à la discussion. La grosse tête, c’est pas leur genre ! Courez tous chez Art Corpus, ces mecs là sont extras !

http://nilsb.carbonmade.com/

http://www.artcorptattoo.com/